Direction générale

La politique RH de l’Institut Camille Miret

Notre objectif principal est de permettre à chaque salarié de trouver sa place au sein de notre organisation, de s’épanouir professionnellement, de trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle, de s’interroger régulièrement sur le sens qu’il donne à son travail.

S’il est déjà instauré une politique managériale d’ouverture et de relations interpersonnelles bâties sur une confiance réciproque, celle-ci doit se développer et devenir une véritable culture d’Institution.

Ces valeurs déclinées dans le projet associatif global constituent le socle de référence qui guide nos actions.
Ainsi, les valeurs portées par le candidat revêtent une importance particulière au-delà des diplômes requis et des compétences.

Dans le même ordre d’idée, tous les personnels médicaux, paramédicaux, techniques, administratifs, quels que soient leur statut doivent, ensemble, participer à l’organisation et à la gestion de notre Institut.

C’est dans ce cadre pré établi, que l’Institut Camille Miret a placé la prise en charge globale et individualisée du patient, et du résident, au cœur des projets de chaque structure, et sa participation active aux actions de santé publique que lui autorise son statut d’Espic.
Nous savons que les activités dans lesquelles nous intervenons sont intrinsèquement sujettes à des risques professionnels.

La qualité de vie au travail est un l’un des socles de nos actions managériales, comme un élément de lutte contre le sur-stress, dans lequel le management et l’encadrement de proximité jouent un rôle essentiel.

A ce titre, nous mettons en place des outils RH adaptés et déployés largement : (recrutement, intégration, formation, incitation à la participation à des congrès et à des colloques, développement, rémunération, prévention des risques, maintien dans l’emploi, politique volontariste de mobilité interne et de reclassement, égalité des chances, égalité hommes/femmes, appui particulier aux salariés en situations de fragilité, avantages sociaux extra conventionnels…) afin d’attirer et d’accompagner les salariés de l’Institut tout au long de leur vie professionnelle parmi nous et ce, dans un environnement en perpétuel changement, de plus en plus complexe et contraint.

Enfin, notre politique RH s’articule autour d’un programme d’actions pluriannuel qui répond aux besoins des générations actuelles, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs, à savoir :

  • La réalité économique qui apporte une vision claire de l’utilisation des ressources financières
  • La réalité sociale qui prend en compte les conséquences de l’activité au niveau humain
  • La réalité environnementale qui assure la compatibilité entre l’activité d’une organisation et le milieu dans lequel elle évolue.

Parmi les avantages sociaux dont nous pouvons nous prévaloir à ce jour, nous citerons :

  • 27 jours de congés, 27 de RTT et 11 jours fériés
  • Reprise ancienneté à 100% sur même qualification
  • Comité d’entreprise
  • Logement ponctuel possible
  • Repas sur place selon les sites à un tarif très préférentiel
  • Salle de sport (accessibilité individuelle et cours collectifs)
  • Plan de formation et d’évolution volontaristes (mobilité interne)
  • Mutuelle (prise en charge employeur 76,42%)

LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

La qualité de vie au travail & la mise en place d’un management moderne, sont au cœur des préoccupations des dirigeants de l’Institut Camille Miret. Ces enjeux passent nécessairement par une évolution des organisations de travail. Il faut que celles-ci soient adaptées aux personnes accueillies afin d’assurer la meilleure continuité possible de la prise en charge.

Ainsi, des espaces d’échanges et de discussions dans les équipes sont mis en place afin de favoriser la complémentarité des cœurs de métiers. La maîtrise professionnelle est aussi mise en avant à travers notre politique de formation de nos équipes.

Le patient et son intérêt restent au cœur de nos actions. Il existe un réel besoin concernant l’ambulatoire. Il permet d’inscrire la prise en charge autour d’un projet de parcours de vie qui dépasse le cadre de l’Institution.
Ainsi, de nombreux outils sont à développer et représentent un challenge pour nos équipes :

  • l’introduction de la téléconsultation et/ou de la télé-expertise
  • l’accompagnement en éducation physique
  • la mise en place de projets personnalisés d’accompagnement
  • la création d’une unité d’hospitalisation à domicile
  • le rétablissement de relations privilégiées avec les EHPAD

Toutes ces actions, mises en place actuellement visent un but : revisiter la qualité de la prise en charge de nos patients.

Enfin, l’Institut Camille Miret doit s’ouvrir sur son environnement et réussir à développer des partenariats. En ce sens, la participation active à la FERREPSY [Fédération Régionale de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale] pour développer le secteur « recherche » au sein de l’Institut est un enjeu pour les années à venir.

La qualité de vie au travail de nos équipes doit permettre de servir l’individu et l’Institution. Ouvrons-nous vers l’extérieur et valorisons nos savoir-faire.

Où consulter ?

15 établissements
et 37 sites à votre service

Bien préparer votre séjour

Conseil et documentation