Equipe Mobile Psychiatrie Précarité

INFORMATIONS
PRATIQUES

173 rue Montaudié
46000 CAHORS
05.65.20.82.50
Jours et horaires d’ouverture :

Lundi de 9h00 à 18h00
Mardi de 9h00 à 18h00
Mercredi 
de 9h00 à 18h00
Jeudi 
de 9h00 à 18h00
Vendredi
de 9h00 à 18h00

N° FINESS : 460004849

Carte d'identité
de l'établissement

En référence à la circulaire DHOS/02/DGS/6C/DGAS/1A/B N° 2005-521 du 23 novembre 2005 relative à la prise en charge des besoins en santé mentale des personnes en situation de précarité et d’exclusion, et à la mise en œuvre des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie, l’Equipe Mobile Psychiatrie Précarité (EMPP) du CH JP FALRET  intervient sur le département du LOT auprès des personnes en situations de précarité et d’exclusion, et auprès des acteurs de première ligne.

Public
accueilli

  • Les personnes en situation de précarité et d’exclusion atteintes d’une pathologie psychiatrique avérée ou d’une souffrance psychique générée par la situation de précarité et d’exclusion ;
  • Les acteurs de première ligne exprimant des difficultés face aux manifestations de souffrance ou de troubles psychiques des usagers suivis.

Vie
du dispositif

L’EMPP est composée d’infirmiers de CMP ayant un temps dédié à ce dispositif, permettant ainsi de faire le lien entre leur intervention d’accompagnement vers le soin et l’entrée dans le dispositif de soin de la personne rencontrée.

Ainsi, l’équipe dont l’intervention est départementale est composée d’infirmier des CMP adultes de Cahors, Gourdon, Saint-Céré et Figeac.

L’équipe comprend également un psychologue pour de la régulation d’équipe, un psychiatre, une assistante sociale, un cadre de santé et une secrétaire médicale.

Les
Missions

Concernant les personnes en situation de précarité et d’exclusion :

  • rencontrer, aller au-devant de ces personnes par le tissage d’une relation de confiance sur une échelle de temps variable en fonction de la situation,
  • évaluer la situation sur un plan global : sanitaire et social,
  • orienter si nécessaire la personne rencontrée vers le dispositif de droit commun le plus adapté à sa situation

Concernant les acteurs de première ligne :

  • étayer, soutenir pour le repérage des problématiques, le décodage et l’analyse des demandes, la mise en œuvre des premiers stades de l’écoute et du soutien,
  • développer un travail en réseau en maintenant une relation privilégiée et de qualité par des contacts réguliers auprès des réseaux caritatifs, sanitaires et sociaux du département,
  • rencontrer ces acteurs dans le cadre de formations sur les problématiques liées à la psychiatrie et à la précarité