Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP) adultes de Gourdon

INFORMATIONS
PRATIQUES

Rue Barrairon
46300 GOURDON
05.65.41.00.07
Jours et horaires d’ouverture :

lundis, mardis et jeudis après midi
13h – 17h

N° FINESS : 460004849

Carte d'identité
de l'établissement

Situé 11 rue Barairon à Gourdon, le Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel propose une offre de soins en ambulatoire.

L’activité CATTP s’inscrit dans un travail thérapeutique et de réhabilitation psycho-sociale, destinée aux patients dont la pathologie mentale détermine un handicap consistant en des difficultés à établir les liens sociaux et organiser la vie quotidienne de manière autonome.

Le but est de maintenir ou favoriser une existence autonome dans le cadre de vie habituel du patient en renforçant ses habiletés sociales et ses capacités.

  • Capacités à prendre soin de soi (se tenir propre, se nourrir, se vêtir, éviter les dangers, se reposer)
  • Capacités à établir des liens adaptés à autrui (famille, voisins, concitoyens)
  • Capacités à s’intégrer dans le tissu social (participer à des activités associatives, utiliser les équipements de la ville,…)
  • Capacités à gérer les actes de la vie quotidienne (courses, ménage,…)

Il a la particularité d’être « hors les murs », les activités proposées étant réalisées au sein de structure de la cité (médiathèque, salle municipale, dojo…).

Public
accueilli

Il s’agit d’une prise en charge de deuxième intention, pour des patients déjà engagés dans le soin, avec une indication posée par leur psychiatre traitant qui continuera à assurer le suivi médical.

Vie
de l'unité

Les accueils ont lieu tous les lundis et vendredis, dans le local du CATTP rue de la Guinguette :

Des ateliers externalisés sont proposés sur les autres jours de la semaine à savoir :

  • atelier écoute musicale
  • atelier activité physique
  • atelier culture médiathèque
  • atelier d’équithérapie
  • atelier créativité
  • atelier cuisine

Offre
de soins

Les enjeux du CATTP :

  • Accompagner et étayer le patient vers la cité en utilisant les supports sociaux et culturels existants
  • Offrir un espace-temps repérant, accueillant et convivial, favorisant la relation de confiance
  • Sans créer de lien de dépendance ni de comportement stéréotypé propres à l’institutionnalisme
  • Procurer un cadre de soin structurant, où peuvent se rejouer et s’élaborer au sein du groupe les différents aspects de la relation à autrui (libertés/contraintes, autonomie/limites, choix/engagement, actes/responsabilité…)
  • Relayer dès que possible avec l’espace social habituel : constituer une passerelle, un relai avec la vie courante et le contexte de la ville
  • Favoriser les activités en lien avec la gestion du quotidien et/ou avec la dimension relationnelle du rapport à autrui : tout ce qui est proposé au patient doit être reproductible par lui tout seul
  • Rechercher toujours l’engagement, la responsabilisation et la participation active du patient : lui rendre lisible le fonctionnement, le projet de soin et leurs limites
  • Evaluer les habiletés sociales pour établir avec le patient les objectifs mesurables de la prise en charge proposée : interroger la pertinence des activités au regard de l’objectif visé (autonomie)
  • Interroger en permanence les actions menées à la charnière des champs du soin et du social en particulier la fin de la prise en charge (restitution du statut de citoyen)

Les ateliers : 

Les ateliers font l’objet d’un projet écrit et formalisé selon un plan qui décline les objectifs, les indications, les modalités (groupe ouvert/fermé, nombre de places, durées de sessions, durée globale, les lieux, les référents et leurs suppléant.

Ils sont organisés en partenariat avec les acteurs et les équipements de la cité : gymnases, médiathèque,… .

Les ateliers sont planifiés à dates et horaires fixes tout au long de la semaine et animés par deux soignants référents de l’activité.

Ils sont évalués et renouvelés en fonction de l’évolution des besoins et de leur intérêt thérapeutique.

Des conventions formalisent les différents partenariats et font l’objet d’une évaluation annuelle.

La participation des patients à un ou plusieurs ateliers est conditionnée par le projet thérapeutique individualisé élaboré en équipe pluridisciplinaire, et par la validation du médecin référent.

Le temps et la durée de participation à ces espaces de médiation est évalué régulièrement en réunion clinique au regard de l’évolution de la situation du patient.

Les activités conjoncturelles 

Elles sont en lien avec l’actualité de la cité et/ou les opportunités de la saison (évènements culturels, randonnées,…).

Ces activités doivent permettre de travailler un espace commun : le repérage dans la cité, les circuits à emprunter (prendre le bus, étudier un plan de la ville, définir un itinéraire, repérer les lieux (poste, gare,…).